l'histoire du sac à main: origine et évolutions a travers les époques

L’histoire du sac à main !

Posté dans : Culture

L’histoire du sac à main : l’origine et l’évolution à travers les époques

 

C’est un accessoire que nous utilisons tous les jours, il nous suit partout, il peut contenir le minimum comme toute notre maison en fonction de nos besoins, vous avez devinez (bien sûr ;)) de quel accessoire je veux parler, notre sac à main. Connaissez-vous son histoire ?

Ce mois-ci, je vous propose de nous plonger dans l’histoire du sac à main, de son origine et ses différentes évolutions à travers les époques.

L’histoire du sac à main : de l’Antiquité au Moyen-Âge

L’antiquité : un accessoire d’esclaves

Dans l’Antiquité, le sac à main était porté par les esclaves. Conçus en poil de chèvre ou d’animaux, ils y rassemblaient les affaires de leurs maîtres. Le sac à main est associé à une position sociale les plus faibles, il est loin d’être tendance et élégant.

L’utilisation première du sac à main est le transport des objets de valeurs, bijoux, argent. Quelle indécente situation, des esclaves transportant les richesses ?
Mais pourquoi cette situation?

Une raison toute simple, les vêtements de l’époque ne possédaient pas de poches!!! Pas très pratique.

L'histoire du sac à main : la bourse de l'antiquité

Le Moyen-âge : l’apparition de la bourse

Au Moyen-age, l’utilisation du sac à main reste dans un premier temps, purement pratique.Les voyageurs s’en servent pour transporter leurs nourritures et les ouvriers, leurs outils.
Les ecclésiastiques, quant à eux, utilisent le sac à main comme une bourse appelée “aumônière” afin de pouvoir y glisser des pièces à distribuer aux plus pauvres.

Les habits sont toujours dépourvus de poches alors les plus riches nouaient à la ceinture ou à la taille une petite bourse qui prend la forme d’une escarcelle, souvent dotée d’une serrure pour y transporter argent et bijoux.

Cette bourse mise à la taille est aussi bien portée par les hommes que par les femmes, chacun y range ce qu’il a besoin : argent, bijoux, mouchoirs …

Nous assistons aux prémices de la “mode”, les femmes l’attachent parfois à leurs ceintures, pour être élégantes.
Les bourses sont personnalisées par de la broderie ou des pierres précieuses qui donnent par la même occasion un signe extérieur de classe sociale.

l'histoire du sac a main au moyen-âge, les escarcelles étaient portées à la ceinture,

De la Renaissance au Premier empire

La renaissance : la désuétude du sacla chatelaine, sac porté à la ceinture relié par des chainettes, l'histoire du sac à main

Grande innovation au 17ème siècle, à l’époque de la Renaissance, l’apparition des poches arrive sur les vêtements ! Le sac à main devient désuet.

La mode, à cette époque est aux tissus bouffants, femmes et hommes utilisent des pochettes de toiles qu’ils accrochent aux hanches, sous les vêtements et qui sont accessibles grâce à des fentes, voilà comment sont nées nos poches (c’est la classe ! ) . Plus besoin de montrer son sac à main aux yeux de tous; ils peuvent transporter leurs bijoux, argent tout en ayant les deux mains libres !  Nous sommes bien d’accord, les plus riches ne s’embêtent pas, ils ont toujours leurs domestiques pour transporter leurs affaires.
Le chic plus ultra dans la haute société, c’est de porter la “châtelaine” : c’est un ensemble de petits objets reliés entre eux par des chaînettes, qu’une femme porte accrochés à sa ceinture.

Les châtelaines sont le comble du chic. La coquetterie est née dans l’univers des sacs à main !

 

Premier Empire : le retour du sac

Robe impératrice ou empire

Nous sommes au début des années 1800, et nous assistons à une nouvelle mode vestimentaire.

Avec l’innovation de la poche, les femmes ont pris l’habitude de toujours se promener avec leurs effets personnels. La mode change, au revoir les robes amples et ses jupons, bonjour aux robes plus simples, au design plus épuré et la taille rehaussée. Vous l’avez certainement reconnu, je parle de la robe impératrice ou robe empire !

Les femmes suppriment les poches cachées de leurs tenues, afin de mettre en valeur leur silhouette, mais souhaitent avoir avec elles, leurs objets personnels. Le sac à main devient une évidence. Elles commencent à l’associer à leurs tenues. Il est généralement de forme ronde ou carrée et souvent ornés de pierre, pour mettre en avant son rang social.

Chez les hommes, le pantalon avec les poches est très tendance alors ils délaissent peu à peu les bourses.
Ce sont donc les femmes qui font du sac à main, un accessoire indispensable. Au fil du temps, elles attachent autant d’importance à leurs sacs qu’à leurs robes ou mêmes chaussures.

 

 

 

 

Du 19ème siècle à nos jours

19ème siècle : l’accessoire de mode

Au 19ème siècle, le sac à main est l’accessoire de mode incontournable qui s’accorde harmonieusement avec les différentes tenues.

Il se fabrique avec des tissus de plus en plus nobles et est brodé de pierres ou de perles. Le sac en cuir va devenir la norme, il est souvent accompagné d’une poignée pour transporter avec plus de facilités ses effets personnels.

La bourgeoisie commence à parcourir le monde, au alentour des années 1860, elle achète des bagages luxueux et personnalisés (méga classe!!). C’est à cette époque là que Louis Vuitton et sa grande maison de maroquinerie apparaît. On lui demande d’empaqueter les affaires d’Eugénie, femme de Napoléon III. Il propose un système de bagage en forme de malle. Grâce à son savoir faire, il devient le fournisseur attitré du dernier empereur de la France et fera fortune.

Avec ces envies de voyages, les sacs à main vont s’agrandir afin de contenir toute la panoplie de ces dames : bijoux, éventails, matériels de couture …

Malle du 19eme siècle, l'histoire du sac à main

La première guerre mondiale : période de restriction

Avec la guerre, le cuir est réquisitionné pour renforcer les tenues et les équipements des soldats. Mais notre sac à main n’a même pas peur, car il va connaître une période de transformation.

Les femmes doivent remplacer les hommes partis combattre au front, elles doivent réponde aux besoins de l’effort de guerre. C’est alors que le sac va connaitre une transformation, une innovation même : la bandoulière.
Les femmes ont besoin d’avoir leurs deux mains libres, en ajoutant cette bandoulière, elles inventent le sac à main besace.

Pendant cette période de restriction ( c’est la guerre !! ), les créateurs vont changer leurs matières premières. Ils vont utiliser des peaux de crocodiles, des fourrures, des plumes.

 

Sac besace de la première guerre mondiale, l'histoire du sac à main durant la guerre

1920-1930: les années folles et l’apparition de la minaudière

Victoire,la guerre est finie, place à l’insouciance des années folles ! Minaudière ou sac-bijou des années 20-30

Les femmes s’émancipent en se maquillant et en fumant en public.
Elles utilisent un vanity-case pour y ranger maquillage et cigarettes qu’on appelle aussi “nécessaire”, (vous avez compris le sens du mot ;), “nécessaire” car il contient le nécessaire d’une femme : tube de rouge à lèvre, miroir, poudrier mais tout en miniature.

Vers 1930, la minaudière ou “sac-bijou” fait son apparition.

Ces minuscules sacs servaient à transporter le minimum d’affaire. Fini le sac besace et son coté pratique, et faisons place au petit sac un pur accessoire de mode.

1940 à nos jours : sous toutes ses formes

La seconde guerre mondiale éclate et les restrictions sont de retour. Les sacs à main en cuir sont envoyés aux services militaires pour récupérer le cuir afin de renforcer les uniformes des soldats.

Quand arrive les années 50, on conçoit les sacs avec les matières sous la main. Ils sont souvent fait en tissus, mais par la suite, le cuir reviendra et aura toute les faveurs de ces dames.

Au cours de la deuxième partie du 20ème siècle, le sac à main est devenu un accessoire incontournable et privilégié des femmes, tant par son aspect pratique ou/et esthétique.
Qu’il soit grand ou petit par sa taille, avec ou sans bandoulière, chaque femme y trouve son bonheur.

L’histoire du sac à main a eu une belle évolution. A l’origine, fait en peaux de bêtes gardé par les esclaves, se transformant au fil de l’évolution des époques, il est devenu un atout indispensable de notre garde-robe.

Aujourd’hui nous trouvons des modèles, de toutes tailles, formes, couleurs et matières bref le choix est immense. Et cela m’inspire des nouveaux sujets sur notre accessoire chouchou : le sac à main.

Pour ne rien louper des actualités de Maison Pivoine, venez  visiter la boutique, liker ma page Facebook ou à vous abonner à la page Instagram !

Les commentaires sont fermés.